17h43.com » Life Style » Samuel Grzybowski s’investit pour le vivre-ensemble

Samuel Grzybowski s’investit pour le vivre-ensemble

Un mouvement de jeunesse apartisan et aconfessionnel a vu le jour en 2009 grâce à l’implication de Samuel Grzybowski (retrouvez plus d’informations ici : fr.linkedin.com/in/samuelgrzybowski). Il a souhaité à travers cette association montrer que la diversité était un vecteur de cohésion sociale.

Aujourd’hui âgé de 25 ans, ce diplômé de la Sorbonne possède deux licences en sciences politiques et en histoire. Il n’hésite pas à prôner le dialogue, la solidarité et la sensibilisation.

Solidarite

Quelle est l’origine de Coexister ?

Le fondateur avait été profondément marqué par une visite du camp d’Auschwitz, mais l’aventure a réellement commencé en 2009 lors d’une marche blanche organisée à Paris. Cette dernière avait pour objectif de lutter contre l’opération « Plomb durci », mais Samuel Grzybowski souhaitait donner un nouveau souffle à cette manifestation.

Il décide de proposer un don du sang pour diffuser une image de paix. 11 jeunes décident de le rejoindre. En effet, cette solidarité a permis de rassembler 300 poches de sang. Mais elle représentait aussi la base d’un nouveau mouvement. Ce projet commun voyait le jour six mois plus tard grâce, notamment, à une bourse de 5000 euros obtenue par le fondateur de Sparknews.

Les étapes importantes de l’association

Samuel Grzybowski a eu le soutien de son père qui était aussi le journaliste de La Vie tout en étant proche de l’Église catholique. À cette époque, il a la volonté de créer des ponts entre les différentes personnes et les religions afin dans le but de créer une unité.

Grâce à son investissement, il a obtenu en 2012, le statut d’association d’intérêt général et trois ans plus tard, Coexister remportait le label « La France s’engage » aux côtés de 14 autres associations. Cette mention n’est pas négligeable puisqu’elle décernée par la présidence de la République française.

Le projet a donc rencontré un vif succès puisque ce sont 45 groupes locaux qui sont désormais implantés dans 33 villes françaises. 10 autres rassemblements devraient voir le jour prochainement, mais la France n’est pas le seul pays qui a la chance de posséder une telle association. Elle existe aussi en Allemagne, en Belgique, en Suisse et au Royaume-Uni.

Au cours de son évolution, elle a su nouer plusieurs partenariats que ce soit avec l’UNESCO, Anna Lindh, l’Union libérale de France ou encore le Diocèse de Paris.

Les valeurs transmises par l’association

Des centaines d’actions ont été menées depuis 2009, 423 ont été en faveur du dialogue, 87 ont mis en valeur la solidarité alors que 437 ateliers ont été organisés pour la sensibilisation. Samuel Grzybowski reste convaincu que le dialogue est la meilleure solution pour lutter contre tous ces actes xénophobes qui sont malheureusement de plus en plus courants.

Il prône donc différentes valeurs comme la solidarité, mais également la communion que vous pouvez retrouver lors d’organisations spécifiques comme le Festiv’All Together qui promeut le vivre-ensemble en musique et l’Interfaith Tour qui est un programme organisé dans le monde entier.

Coexister est une association importante grâce à 7 ans d’actions dont le thème principal est le vivre-ensemble. Ces initiatives ont permis de rassembler 1800 adhérents grâce à la conviction de Samuel Grzybowski. Ce dernier est très apprécié puisqu’il est bienveillant, sincère et surtout innovant.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *