17h43.com » Santé » Les maladies » Cancer » Tumeur cérébrale : mieux la comprendre pour l’anticiper

Tumeur cérébrale : mieux la comprendre pour l’anticiper

La tumeur cérébrale est ce que l’on appelle également la tumeur au cerveau. Celle-ci est assez rare, mais elle n’en demeure pas moins populaire pour une raison simple, elle fait peur aux éventuels patients.

Les tumeurs du cerveau sont donc assez peu fréquentes, et elles ne représentent que 2% des cancers, ce qui est peu. Depuis les années 70, on constate une augmentation constante de ces tumeurs cérébrales, ce qui accroit encore davantage la crainte qui règne autour d’elle.

Tous les ans, ce sont 4000 nouveaux cancers du cerveau qui sont constatés en France, ce qui correspond à 8 / 100 000 personnes. En revanche, c’est une forme de cancer qui touche assez souvent l’enfant : c’est le plus courant après la leucémie. Ce sont des tumeurs qui prennent place sur la partie postérieure du cerveau chez les plus petits. En revanche, chez les adultes, c’est plutôt à l’avant du cerveau qu’on constate le développement de ce type de tumeur.

Cas le cas de la tumeur du cerveau, les neurones ne sont pas touchés. En effet, les neurones ne se multiplient plus une fois arrivés à maturité, de ce fait, le cancer ne peut pas toucher ces cellules, puisqu’il est relatif à la multiplication de ces cellules justement.

Quelles sont les causes de la tumeur au cerveau ? Peut-on véritablement trouver des facteurs de risque ? Nous évoquerons ce sujet après avoir parlé des différents symptômes.

Tumeur cérébrale : mieux la comprendre pour l’anticiper

Les symptômes du cancer du cerveau

Certains signes peuvent être incriminés concernant le cancer du cerveau. En revanche, celui-ci passe généralement au départ, par une phase asymptomatique. La maladie est donc silencieuse quand la tumeur est à un stade relativement faible, et qu’elle n’est pas trop volumineuse.

C’est un peu plus tard que les symptômes surviennent, quand la tumeur gagne en volume.

On constatera alors la survenue de maux de tête bien entendu, qui est le premier signe bien que ce symptôme soit associé à des centaines d’affections différentes. Dans le cas de la tumeur au cerceau, on va constater des nausées et des vomissements le matin, avec les céphalées.

Certains patients vont ensuite constater des convulsions, et des crises d’épilepsie, qui sont également des signes fréquents liés à la maladie.

Plus tard, on constatera aussi des troubles de la vision et de l’audition, une paralysie du corps, des troubles de la mémoire ou du comportement. Cela est plutôt logique puisque la tumeur cérébrale va se situer dans le cerveau et ainsi atteindre certaines zones qui contrôlent les mouvements ou la pensée.

Les causes du cancer du cerveau

En matière de facteurs de risque, il faut savoir que l’on constatera assez peu d’éléments que l’on puisse lier directement à l’apparition du cancer du cerveau.

Certains facteurs sont incriminés comme les irradiations par exemple, surtout au niveau de la tête et du cou. La tumeur sera alors considérée comme radio-induite dans ce cas particulier.

En cas de faiblesses immunitaires, une tumeur au cerveau peut également survenir. C’est le cas notamment lors du sida par exemple.

Rarement, certains syndromes héréditaires sont en cause, mais c’est rare. On parle également depuis plusieurs années de l’exposition aux produits chimiques, ou de l’utilisation du téléphone portable par exemple, mais il ne s’agit pour le moment pas de facteurs vérifiés concernant la tumeur au cerveau.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *