17h43.com » Psychologie » Les maladies psychologiques » Syndrome maniaco-dépressif : comprendre la maladie

Syndrome maniaco-dépressif : comprendre la maladie

Le syndrome maniaco-dépressif est une pathologie mentale qui peut toucher n’importe quelle personne, adulte ou enfant, des deux sexes. C’est un trouble très répandu, il touche environ 1% à 3% de la population et peut survenir sans raison particulière ou après un choc émotionnel ou des difficultés psychologiques.

Le syndrome maniaco-dépressif, aussi appelé dépression bipolaire est une maladie qui ressemble à de nombreuses autres avec lesquelles elle peut être confondue, comme la dépression masquée, la dépression anxieuse ou la dépression agressive.

Dépression bipolaire : une maladie à deux visages

La dépression bipolaire apparaît progressivement et sa survenue est caractérisée par certains signes qui doivent alerter la personne elle-même ou son entourage. Parmi ces signes il y a l’heure irritable, l’agitation, l’anxiété, une humeur turbulente qui fait que la personne atteinte ne peut pas tenir en place et a des envies de marcher, de se déplacer. L’humeur changeante est aussi un indice fiable, tout comme l’humeur cyclothymique, la joie excessive et l’impulsivité.

Le syndrome maniaco-dépressif est caractérisé par deux phases, ou deux visages de la maladie. Une phase dans laquelle le sujet est abattu, profondément déprimé, triste pour des raisons futiles, voire pour aucune raison, le malade ressent une grande culpabilité qui est souvent injustifiée et cette culpabilité peut le mener à se “punir” en se privant ou en se mutilant.

La deuxième phase est caractérisée par l’agitation du malade, il a des envies de se déplacer, de grands voyages, de grands projets souvent irréalisables, il a ce qu’on appelle des idées de grandeur ou de la mégalomanie.

maniaco depressif

Comment traiter le syndrome maniaco-dépressif ?

Lorsqu’un individu est maniaco-dépressif, il peut être très agité ou très déprimé, et dans les deux cas, il peut soit se faire du mal à lui-même (tentatives de suicide, automutilation) ou à son entourage. Le traitement du syndrome maniaco-dépressif est donc nécessaire, il se fait en alliant un traitement médicamenteux et une thérapie chez un psychanalyste.

Le traitement médicamenteux de la dépression bipolaire vise à calmer les pulsions violentes et à calmer l’agitation, il s’agit d’antidépresseurs tricycliques et de neuroleptiques.

La thérapie chez le psychiatre peut être longue et un internement en hôpital psychiatrique est parfois nécessaire, notamment pour les maniaco-dépressifs violents ou suicidaires, surtout dans leurs phases hypomaniaques car à ce moment, les tentatives de suicide sont nombreuses et peuvent être autre chose qu’un simple geste désespéré qui a pour but non pas de se tuer mais d’attirer l’attention ou de faire culpabiliser l’entourage.

Les séjours peuvent être assez longs, de quelques semaines à quelques mois, pendant lesquels le malade reçoit un traitement médicamenteux plus puissant et mieux suivi pour éviter les résistances aux antidépresseurs.

Pour les cas de dépression bipolaire les plus graves et les plus résistants, des cures de sismothérapie (électrochocs) peuvent être mises en place par le personnel de l’hôpital psychiatrique.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *