17h43.com » Parents » Grossesse » Symptômes d’une fausse couche

Symptômes d’une fausse couche

L’avortement spontané, plus communément connu sous le terme de fausse couche, est une épreuve très difficile pour les parents. La fausse couche survient généralement lorsque l’embryon a du mal à s’implanter dans l’utérus. Il ne faut surtout pas confondre fausse couche et accouchement prématuré. La fausse couche consiste en l’expulsion de l’utérus d’un fœtus qui n’est pas viable, contrairement à l’accouchement prématuré où le bébé qui naît peut survivre. Les saignements, au départ minime mais deviennent ensuite plus important représentent le symptôme le plus alarmant d’une fausse couche. Des douleurs peuvent apparaître et certains signes de fin de grossesse peuvent aussi mettre la fausse couche en évidence. signes de fausse couche

Les signes qui doivent alerter sur la possibilité d’une fausse couche

Lors de la première grossesse, le risque de fausse couche est plus élevé car l’utérus n’est pas encore parfaitement prêt à recevoir l’embryon. Le risque de fausse couche est présent durant les 6 premiers mois de la grossesse mais il est plus fréquent durant le premier mois de grossesse. Certaines personnes ne prennent conscience de leur grossesse qu’après la fausse couche. Les signes qui accompagnent la fausse couche, hormis le saignement, sont les douleurs abdominales, la disparition des signes de grossesse comme les seins gonflés ou encore l’échographie qui mettra en évidence l’absence de fœtus.

Quelques conseils pour limiter les risques d’une fausse couche

Vous le savez certainement, la prise de médicament pendant la grossesse peut engendrer des malformations du fœtus, mais également des risques de fausse couche. De ce fait, hors de question de s’auto-médicamenter lorsque l’on attend un bébé.

Certains facteurs peuvent également engendrer la perte de votre bébé. C’est le cas, notamment de la toxoplasmose, ou encore de la salmonellose. C’est pour cela que l’on conseille aux femmes enceintes de ne pas manger d’aliments crus pendant leur grossesse.

Un autre facteur de risque : la grossesse tardive. Même si énormément de femmes parviennent à mener leur grossesse à terme après 40 ans, cela engendre tout de même des risques assez importants.

Attention à l’amniocentèse. Même si cet examen est nécessaire dans certains cas, et notamment pour déceler une trisomie 21 par exemple, celui-ci peut également engendrer une fausse couche. Si vous devez faire une amniocentèse, alors vous devez connaître ce risque.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *