17h43.com » Psychologie » Mieux se connaitre » Susceptible : un défaut parfois incompris

Susceptible : un défaut parfois incompris

Qu’est ce que la susceptibilité ? Il faut savoir qu’être susceptible est synonyme d’une certaine sensibilité, un peu plus forte que la moyenne. Il en résulte alors une facilité à se vexer, à s’offusquer, lorsqu’une personne ose leur faire une remarque personnelle ou dans le cadre du travail.

Selon le psychothérapeute Christophe André, qui travaille notamment auprès de personnes ayant des troubles du comportement, la susceptibilité concerne trois types d’individus, qui perçoivent mal les remarques et qui peuvent ressentir une vraie souffrance : les narcissiques, les sensitifs paranoïaques, et les timides.

Au delà même du fait de comprendre qui sont les susceptibles, le but est plutôt de tenter de les aider : en effet, cela engage des sentiments négatifs, voire même contre-productifs, bien que l’on puisse évidemment lutter en tentant de percevoir autrement les messages émis par les autres.

Après cette rapide définition du terme susceptible, nous allons voir ensemble quels sont les moyens de lutter contre ce problème au quotidien, aussi bien dans la peau du susceptible lui même que dans celle de son entourage.

Comment réussir à ne pas se blesser quand on est susceptible ?

Susceptible - un défaut parfois incompris

Le susceptible souffre lorsqu’on le critique, parce que les remarques extérieures négatives ont tendance à porter atteinte à l’image que ce dernier s’est fait de lui-même. Si celle-ci n’est pas assez stable, fiable, alors le moindre mot déplacé de la part de l’entourage, qu’il soit proche ou non, va alors porter atteinte à cette image, et venir ébrécher la perception que la personne a d’elle-même.

Pensez donc à ouvrir le dialogue au lieu de vous vexer dans un premier temps : le fait de creuser une remarque peut vous permettre de mieux la comprendre et de ne pas l’interpréter de manière totalement paranoïaque. Si une réflexion vous blesse, n’hésitez pas à vous exprimer et à dire ce que vous ressentez.

Et si vous sentez que ce côté susceptible vous pèse trop au quotidien, n’hésitez pas à envisager une psychothérapie, qui vous sera utile dans le but de travailler sur vous-même et comprendre d’où vient cette propension à prendre mal tout ce que l’on vous dit.

Comment se comporter face à une personne susceptible ?

Vous souhaitez parvenir à ménager la susceptibilité d’autrui ? Sachez que l’on peut tout à fait réussir à dénouer les tensions, en ouvrant le dialogue. Une personne susceptible ressent une souffrance qui est tout à fait vraie, et palpable. Il peut ainsi être intéressant de chercher à s’expliquer, de relativise, d’apprendre à éviter les conflits en adoptant un comportement qui soit ouvert et bienveillant envers la personne qui souffre de sa susceptibilité.

Vous pourrez ainsi faire passer vos messages de manière un peu plus douce, sans heurter votre interlocuteur, quelle que soit sa perception.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *