Société » Entreprise » Gerer une entreprise » Qu’est-ce que l’ACCRE et qui peut en bénéficier ?

Qu’est-ce que l’ACCRE et qui peut en bénéficier ?

Qu'est-ce que l'ACCRE ?

La création et la reprise d’entreprises sont largement encouragées par les autorités car elles sont créatrices de richesse et d’emploi. Il existe donc de nombreux dispositifs qui permettent d’aider les créateurs et repreneurs d’entreprises.

Les chômeurs qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise peuvent bénéficier de l’ACCRE qui est l’acronyme pour Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise. Cette aide qui est donnée sous forme de d’allègement des charges sociales et, si le bénéficiaire le souhaite, d’un prêt bancaire à taux zéro.

Les bénéficiaires de l’ACCRE profitent aussi d’un suivi et d’une aide conseil personnalisée mais qui est malheureusement liée à tout un parcours administratif qui fait que la mise en place du dispositif et la création de l’entreprise prennent beaucoup de temps.

Qui peut bénéficier de l'ACCRE ?

Qui peut bénéficier de l’ACCRE ?

Plusieurs catégories peuvent bénéficier de l’ACRE, parmi elles, il y a notamment :

  • Les jeunes âgés de 18 à 25 ans.
  • Les jeunes âgés de moins de 30 ans et qui ne sont ni handicapés ni indemnisés.
  • Les demandeurs d’emploi qui bénéficient de l’aide au retour à l’emploi.
  • Les demandeurs d’emploi non indemnisés et qui ont été inscrits à pôle emploi pendant 6 mois au moins sur les 18 derniers mois.
  • Les bénéficiaires de l’allocation temporaire d’attente ou de l’allocation de solidarité spécifique.
  • Les bénéficiaire du revenu des solidarité active.
  • Les jeunes de moins de 30 ans qui ouvrent droit au contrat « nouveaux services-emplois jeunes » ou ayant été embauchés sous un tel contrat mais dont le contrat a été rompu avant son terme.
  • Les personnes souhaitant créer une entreprise dans une zone urbaine franche.
  • Les titulaires d’un contrat d’appui au projet d’entreprise.
  • Les salariés qui souhaitent reprendre l’activité d’une entreprise en difficulté et dans laquelle ils travaillent.
  • Les bénéficiaires du libre choix d’activité.

Ajoutez un commentaire