17h43.com » Life Style » Ouvrir son propre restaurant : les formations obligatoires

Ouvrir son propre restaurant : les formations obligatoires

La restauration est un secteur qui attire de plus en plus d’entrepreneurs. D’autant que depuis quelques années, les Français affirment leur volonté de manger plus sainement, ouvrant ainsi la porte à de nouvelles opportunités. Entre les bistrots, les restaurants bio, ou encore les food truck, les concepts se veulent plus innovants pour répondre à une cible de plus en plus exigeante. Mais si la restauration est un domaine qui passionne, il convient de bien s’informer avant d’entamer les différentes démarches. Voici un guide qui pourra vous orienter sur les formations à suivre !

Faut-il avoir un diplôme pour ouvrir un restaurant ?

Bonne nouvelle ! Aucun diplôme spécifique n’est requis pour ouvrir un restaurant, même si comme nous allons le voir certains sont tout de même recommandés. La règlementation n’exige aucune formation diplômante, que ce soit en matière de gestion d’entreprise, ou en matière de cuisine. Les entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans ce projet ambitieux peuvent donc se rassurer. En revanche, différents stages de quelques jours sont obligatoires pour mener à bien votre activité.

Les formations obligatoires

Si ouvrir son établissement sans diplôme est permis par la loi, celle-ci impose le suivi de certaines formations, selon l’activité. On en recense trois principalement :

Le permis d’exploitation

Tous les établissements de restauration doivent détenir un permis exploitation, conformément à la loi n°2006-396 du 31 mars 2006. Pour l’obtenir, vous devrez suivre un stage appelé formation au permis d’exploitation. Celui-ci doit être dispensé par un organisme agréé, comme c’est le cas sur www.permis-de-exploitation.com.

Ce stage a pour objectif de sensibiliser les entrepreneurs sur leurs obligations, mais aussi leurs droits, relatifs à leur métier. La formation a aussi pour but de prévenir les risques liés à l’alcool (protection des mineurs, ivresse publique, etc.).

Ouvrir son propre restaurant

Le permis de vente de boissons alcooliques de nuit

Si vous souhaitez vendre des boissons alcoolisées la nuit (entre 22h du soir et 8h du matin), vous devrez également suivre une formation appelée PVBAN, ou permis de vente de boissons alcooliques la nuit. Cette formation est imposée par la loi depuis 2010.

Formation en hygiène alimentaire

Depuis octobre 2012, au moins un membre du personnel d’un restaurant doit avoir suivi la formation relative à l’hygiène alimentaire, ou formation HACCP. Celle-ci a pour but de vous former sur les règles à respecter en matière d’hygiène, mais aussi d’informer les restaurateurs sur les risques possibles.

Il est recommandé de prévoir le coût de ces formations et de l’intégrer dans vos prévisions financières.

Boissons alcoolisées et licences

Vous avez tout à fait le droit de ne pas vendre de boissons alcoolisées dans votre restaurant. Mais sachez que même si vous ne souhaitez vendre que de la bière, du cidre ou du vin, votre restaurant sera soumis à la règlementation liée aux débits de boissons. Ainsi, vous aurez à détenir l’une des quatre licences imposées par l’administration française. Il s’agit de :

  • La Licence 3 pour les boissons ne dépassant pas les 18 degrés.
  • La Licence 4, autorisant la vente des boissons appartenant aux 4ème et 5ème groupes (au-delà de 18°), pour une consommation sur place.
  • La petite Licence restaurant, autorisant la vente de boissons ne dépassant pas les 18 degrés pour une consommation sur place, en accompagnement des repas.
  • La grande Licence restaurant, autorisant la vente sur place de toute boisson alcoolisée.

A noter que dans un souci de simplification du droit, les licences 1 (pour les boissons non alcoolisées) et 2 (pour les alcools fermentés) ont été supprimées. L’obtention d’une licence est soumise à la formation au permis d’exploitation.

Les compétences nécessaires pour ouvrir un restaurant

Une fois que vous aurez suivi ces formations, vous pourrez exercer le métier de restaurateur. Néanmoins, certaines compétences s’avèrent aussi indispensables pour l’ouverture d’un restaurant.

Il faut savoir qu’en se lançant dans un tel projet, vous aurez à gérer un certain nombre de choses, et cela dès le départ. Cela va du choix du local, au recrutement de l’équipe, ou encore à l’élaboration d’un menu. Vous devrez donc faire preuve de polyvalence et avoir une multitude de compétences relatives à votre activité.

Ainsi, vous former en matière de marketing ou en management vous donnera un avantage considérable pour gérer votre établissement comme il se doit.

 

Les formations recommandées

Vous avez un beau projet, mais aucun diplôme qui y soit lié ? Voici quelques formations qui pourraient s’avérer très utiles :

  • Une formation de cuisinier : sauf si vous avez décidé de recruter un chef, suivre une formation de cuisinier pour améliorer vos compétences peut s’avérer judicieux. Associée à votre passion pour la cuisine, une telle formation fera de vous un chef incontesté.
  • Une formation en entrepreneuriat : vous former en management et en gestion vous permettra de mieux gérer votre équipe, mais aussi les différents aspects de votre projet au quotidien (gestion de stock, comptabilité, etc.).

Vous n’aurez aucun mal à trouver des centres indépendants proposant des formations pour l’ouverture d’un restaurant. Néanmoins, renseignez-vous bien sur la qualité des formations proposées avant de vous inscrire.

Quelques conseils supplémentaires

Voici quelques conseils en plus pour vous aider à vous lancer :

  • Posez vous les bonnes questions : des centaines de restaurants ferment leurs portes chaque année à cause d’un projet mal étudié. Demandez-vous alors si vous êtes suffisamment motivé pour vous lancer, si vous avez les compétences nécessaires pour gérer une entreprise, mais aussi si vos objectifs professionnels sont en adéquation avec votre situation personnelle.
  • Prenez le temps de bien élaborer votre concept : vous pouvez soit proposer un concept en adéquation avec vos origines ou vos goûts personnels, soit choisir un concept qui répond à une demande insatisfaite (restauration bio, restauration haut de gamme, restauration rapide…).
  • Faites une étude de marché : celle-ci vous permettra de vous assurer de la viabilité de votre projet. Il faudra analyser plusieurs éléments : la concurrence, la clientèle et ses attentes, ou encore les potentiels fournisseurs.
  • Ne négligez aucun détail : une fois les grandes lignes en place, vous devrez réfléchir à plusieurs éléments, comme le nom de votre restaurant, son emplacement, le menu, les boissons, les prix, la décoration, etc.

Comme vous l’aurez compris, une formation n’est pas nécessaire pour ouvrir un restaurant, mis à part les formations obligatoires que l’on a évoquées. Mais il s’agit de formations courtes qui ne s’assimilent pas à un véritable diplôme. Et pour que votre projet soit un succès, il vous faudra bien le verrouiller et ne laisser aucune place à l’improvisation !

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *