Sport » Musculation » Musculation : qu’est-ce que la congestion musculaire ?

Musculation : qu’est-ce que la congestion musculaire ?

La congestion musculaire

Lorsqu’on fait des exercices de musculation intensifs, un phénomène qui peut paraître bizarre les premières fois apparaît sur les muscles, ils sont plus gonflés, plus chauds et ont l’air plus pleins, c’est la congestion musculaire.

C’est un phénomène tout à fait naturel qui survient comme une réaction du corps aux exercices intenses. La congestion a pour rôle d’apporter plus de sang, donc plus d’oxygène et de calories aux muscles dont les besoins sont supérieurs à la normale.

L’orgasme du muscle

Congestion musculaire et blitzAvoir une congestion musculaire quand on s’exerce procure au sportif une sensation quelque peu bizarre mais agréable, jouissive, on se sent plus fort et on a l’impression que ses muscles sont plus gros. Pendant la congestion musculaire, on peut gagner un centimètre ou deux sur le tour des bras par exemple, ce qui ne manque pas de faire plaisir, malgré le caractère éphémère de ce gonflement. Un des bodybuildeurs les plus célèbres, Arnold Schwarzenegger, a décrit cette sensation comme une sorte d’orgasme musculaire.

La congestion se produit en réponse aux besoins élevés en oxygène et en énergie, l’afflux de sang augmente lors des exercices intenses, ce qui gonfle le muscle et le remplit. Cette congestion induit le gonflement momentané mais elle n’est pas un gage d’une prise de volume du muscle ni même d’efficacité de l’exercice.

En plus des bonnes sensations qu’elle procure lors des entraînements, la congestion musculaire est utilisée par certains pour gagner rapidement quelques centimètres de tour de bras ou pour avoir une allure plus athlétique. Cette méthode, appelée le blitz, est surtout utilisée par les bodybuildeurs qui s’échauffent et s’exercent intensément avant de monter sur le podium, ceci les aide à avoir des muscles plus gonflés et des veines plus saillantes.

Un signe de bonne santé

Lorsque la congestion musculaire n’a pas lieu alors qu’on s’entraîne intensément sur plusieurs heures, c’est qu’il y a un problème quelque part.

L’absence de congestion peut alerter sur une mauvaise alimentation, une carence en nutriments, en glucides, en fer ou en protéines. Elle peut aussi attirer l’attention sur un problème hématologique, voire cardiaque. Dans tous les cas, si on s’entraîne intensément, qu’on fait de longues séries espacées de courtes périodes de repos sans que la congestion ne vienne, il est temps de se poser des questions et de chercher une carence, un manquement dans les exercices ou même une maladie sous-jacente.

Toutefois, si on n’a pas de congestion, il ne faut pas paniquer, ni directement courir chez le médecin, souvent, l’absence de cette réaction est due à un mauvais entraînement ou un mauvais déroulement des séances, des intervalles de repos trop longs ou des séries pas assez intenses ou longues.

1 commentaire

Ajoutez un commentaire