17h43.com » Parents » Bébé » Santé de bébé » Miel pour bébé : attention au botulisme

Miel pour bébé : attention au botulisme

On a tendance à voir le miel comme un aliment miraculeux, aussi bien pour ses qualités nutritionnelles que pour ses bienfaits pour la santé. On s’en sert pour traiter de nombreuses maladies et petits bobos comme la toux, les allergies, les rhumes, les plaies ou la constipation.

Pourtant, le miel est loin d’être un aliment tout à fait neutre, car le miel est déconseillé à certaines personnes, notamment les diabétiques (dans certains cas précis) et surtout aux bébés de moins d’un an.

L’interdiction du miel aux enfants âgés de moins d’un an est dû à la possibilité que cet aliment soit derrière l’apparition de botulisme infantile chez les nourrissons. Le miel est lié au botulisme car il peut contenir des spores de clostridium botulinum qui, une fois ingérées, peuvent se développer dans l’organisme et produire la toxine botulique dont les effets peuvent être assez graves et aller jusqu’à la paralysie musculaire.

miel bebe

Miel et nourrisson : les risques encourus par l’enfant

L’interdiction du miel aux nourrissons et bébés âgés de moins d’un an ne s’applique pas aux enfants plus âgés car leur tube digestif et leur flore intestinale sont arrivés à maturité, contrairement à celle des nourrissons qui à cause de cette immaturité de la flore ne peuvent pas se défendre contre les bactéries et les spores présentes dans le miel.

Les risques encourus par les nourrissons ne concernent pas que le botulisme mais aussi d’autres infections qui peuvent être provoquées par le miel.

En cas d’infection par des spores ingérées avec le miel et que l’infection se développe, l’enfant devient plus faible, s’alimente moins, il devient constamment fatigué et a même du mal à soutenir sa tête.

Les cas de botulisme les plus sévères chez les nourrissons provoquent une paralysie musculaire, notamment du diaphragme, ce qui rend l’hospitalisation nécessaire et urgente afin de mettre l’enfant sous assistance respiratoire.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *