Life Style » Rebelle

On ne le dira jamais assez : les filles sages ne sont pas à la mode ! Aujourd’hui, on n’en a que pour les bad girls, les garces, ces filles qui s’auto-proclament aussi “connasses” et qui revendiquent avant tout une force de caractère, une indépendance, ainsi qu’un petit côté mauvais tout à fait assumé.

Vous souhaitez vous aussi rejoindre le clan très fermé des bad girls ? Nous allons vous donner toutes les règles à suivre pour parvenir à être l’une de ces femmes qui font peur aux hommes, mais aussi aux autres filles ! Soyez bad, soyez garce, soyez de celles qui ne se laissent pas marquer sur les pieds !

Règle N°1 : Le look

La bad girl n’en a rien à faire du qu’en dira-t-on, ainsi se fringuera-t-elle véritablement comme elle le souhaitera. De l’ultra sexy au rock, elle n’hésitera pas à tout donner chaque matin pour trouver une tenue qui fera en sorte qu’on se retourne sur son passage.

Elle n’aura pas peur de porter des baskets cloutées, des débardeurs loose, voire même des mini-robes vertigineuses, tout simplement parce que la bad girl s’assume comme elle est, au delà des codes vestimentaires. Le tout, c’est qu’elle se plaise elle-même dans le miroir. Et ne vous avisez pas de lui faire une réflexion sur ce qu’elle porte, sous peine de vous faire réprimander violemment.

Règle N°2 : Les tatouages

Une bad girl sans tattoo, n’est pas vraiment une bad girl. N’hésitez donc pas à vous exprimer en vous faisant piquer à l’encre aussi souvent que possible. La bad girl aime les codes masculins : n’ayez donc pas peur d’aller vers les tattoos les plus androgynes afin de pouvoir assumer jusqu’au bout ce look pas comme les autres.

Motifs géométriques, manchettes très colorées, tattoos qui décontenancent dans le style new school, à vous de décider ce qui vous correspondra le mieux. Le japonais est également ultra tendance en ce moment, qu’il soit ou non traditionnel. Rendez-vous chez le tatoueur !

Règle N°3 : Le franc parler

Avez-vous déjà vu une bad girl qui ne s’exprimait pas librement ? Cela ne collerait pas à la personnalité de cette garce qui n’a peur de rien. Pour être une bad girl, il faut donc penser ce qu’on dit, et ne pas hésiter à dire tout ce que l’on pense.

Une vraie garce va même au delà, elle ne s’empêchera pas d’être un peu vénimeuse, critique, un peu méchante même, tant qu’à faire. En tout cas, on ne garde pas la bouche fermée, c’est un ordre !

Règle N°4 : La bagarre

Coup de tête balayette, la bad girl n’a pas peur d’user des gifles pour se faire respecter. Elle sait se battre comme un mec, et elle n’hésite pas à entarter toutes celles qui se mettent sur son passage. La garce n’est pas forcément violente de nature, mais elle n’apprécie pas qu’on l’embête, et elle n’hésite pas à sortir ses griffes dès qu’elle se sent agressée.

Bien souvent, elle en impose tellement qu’elle n’a pas besoin de lever la main, son adversaire est déjà à terre, et fait la morte !

Règle N°5 : La jalousie

La bad girl n’est pas une fille cool. Elle est plutôt du genre à souhaiter garder précieusement ce qui lui appartient, son mec par exemple ! Pas question donc de marquer sur ses plates-bandes, ne vous y avisez surtout pas !

La bad girl garde son mec bien au chaud, elle n’est absolument pas prêteuse. En revanche, comme vous le verrez dans le point suivant, elle est quand même un petit peu séductrice sur les bords…

Règle N°6 : La séduction

Prise ou pas, la bad girl, malgré ce qu’elle vous dira, apprécie de plaire. Cela implique donc qu’elle soit un peu séductrice… Elle n’hésitera donc pas à se montrer charmeuse, dans toutes les situations, même quand elle a quelqu’un dans sa vie… Elle ne passera pas à l’acte, elle aime juste qu’on la trouve séduisante !

Ainsi, une vraie garce a ce petit côté charmeur que d’autres n’ont pas, il faut bien l’avouer. Et les hommes adorent ça !

Règle N°7 : La culture alternative

La vraie bad girl n’a pas les mêmes goûts que tout le monde, elle ne va pas écouter la radio ni même la musique que les autres membres de sa génération apprécie. Non, la bad girl ira chercher ce que d’autres n’ont pas encore trouvé, des morceaux originaux, des artistes inconnus, elle sera vraiment tournée vers la culture alternative.

Eh oui, bad girl ne veut pas dire qu’on n’a pas de cerveau, loin de là, et d’ailleurs, elle est aussi plutôt créative d’une manière générale…

Règle N°8 : La créativité

Quand on est une bad girl, on cherche à se dépasser, et on a des choses à exprimer aussi. Ainsi, ce sont différentes activités artistiques qui seront à l’honneur : écriture, mais aussi pratique d’un instrument de musique, pourquoi pas même dessin ou tatouage ?

Quoiqu’il en soit, une vraie bad girl est une écorchée et donc a donc une artiste qui sommeille en elle. Il suffira simplement de trouver la discipline appropriée à chacune, tout simplement !

Règle N°9 : L’humour noir

Une bad girl ne rigole pas aux mêmes blagues que tout le monde. Non, ce qu’elle aime, c’est l’humour noir ! Elle a un petit côté cruel en elle, comme toutes les tigresses qui se respectent, et elle aime rire de ce qui fait plutôt pleurer. Est-ce une défense, pour pallier les ravages d’une sensibilité un peu trop forte ? Peut-être qui sait…

Règle N°10 : Un grand coeur

Non, la bad girl n’est pas forcément celle que vous pensez. Elle n’est pas seulement brutale et forte, elle a aussi un coeur, qu’elle cache bien certes, mais qui est là et qui a beaucoup à apporter à ceux qui sauront le toucher.

Avoir une bad girl comme amie, c’est la certitude de pouvoir compter sur elle, d’avoir une véritable alliée au quotidien contre les gens peu recommandables, et surtout, une source inépuisable de bonnes idées pour vous remonter le moral.

Toujours présente, elle vous traîne faire la tournée des bars quand vous n’allez pas bien, (eh oui, la bad girl a une bonne descente), et elle est une bonne épaule pour épancher ses soucis.

Finalement, la bad girl, c’est une fille bien au fond !