Life Style » Loisirs – Passions

Blood lad est LE manga pour tout fan de surnaturel : zombies, loups-garous, sorcellerie, tout y est. Ce Seinen (manga pour jeune homme) se déroule dans un bain d’action, d’horreur et de magie noire, âmes sensibles s’abstenir.

C’est un anime écrit et dessiné par Yūki Kodama qui se voit publié entre les années 2009 et 2016 dans une compilation de 17 tomes, publiés dans le magazine japonais Young Ace.

L’anime Blood lad est adapté en série télévisée animée en 2013, il existe une seule seule saison, avec 10 épisodes de 24 minutes, produite par le studio d’animation japonais Brain’s base et diffusée sur la chaîne tvk.

Intrigue de Blood Lad

C’est l’histoire de Staz, jeune vampire puissant, propriétaire d’un territoire du monde des démons, épris du monde nippon et no life à plein temps qui voit sa vie changer de fond en comble lorsqu’il rencontre une jeune japonaise atterrie dans son monde et transformée en fantôme à la suite d’un événement fâcheux.

Poussé par l’envie de boire son sang, Staz lui promet de l’aider dans sa quête qui s’avère être plus fastidieuse que prévue et qui les plonge dans une histoire, du moins, très intéressante.

Staz Blood personnage principal de Blood Lad

Staz Charlie Blood,  héro du manga, Staz de blood lad se démarque en étant un vampire, mais pas n’importe lequel ! Il a pour spécificité de ne pas se nourrir de sang humain, pour la simple et bonne raison qu’il leur voue beaucoup de respect même qu’il finit par tomber amoureux de la culture nippone, c’est un otaku féru et un passionné de jeux vidéo qui s’enferme dans sa chambre pour vaquer à ses occupations quand celui-ci ne dort pas.

Ce redoutable vampire n’est autre que le caïd endurci de l’un des quartiers du monde des enfers, le territoire est. Ses adversaires ont beau vouloir le détrôner, Staz reste imbattable sur ce point. Fils de l’ancien roi des démons, Staz est issue d’une famille de grands vampires du palais des démons, aussi luxueux cela semble-t-il, le vampire, de par son adoration pour le monde des humains, préfère s’enfuir pour essayer de rejoindre le Japon, dans l’espoir de rencontrer son idole, le très célèbre réalisateur de films d’animation japonais et cofondateur du studio Ghibli « Hayao Miyazaki », lors de sa fugue il rencontre un autre personnage-clé de l’anime : Wolf, avec qui il se battra et échouera donc à rejoindre le monde des humains.

L’arrivée de la jeune adolescente japonaise Fuyumi Yanagi dans le monde des démons l’incite à aller à sa rencontre, mais pas la suite de malencontreux événements cette dernière se fait tuer et se transforme en fantôme, le protagoniste excité par ce nouveau défi, lui promet de l’aider à survivre et à la ramener à la vie, ainsi commence sa quête où il rencontre multiples ennemis et rivaux. Bien que son attitude distanciée et indifférente puisse faire penser au contraire, Staz s’amourache de la jeune fille qu’il se promet de ramener au monde des humains.

Son ignorance des circonstances qui ont ramenées son frère à agir bizarrement pousse Staz à penser que ce dernier a toujours tenter de le tuer, or c’est le contraire qui a eu lieu puisque Blaz n’a fait que sauver son petit frère en scellant la véritable force de Staz sans une balle de revolver qu’il a placée dans son coeur, car les pouvoirs de Staz étaient beaucoup trop grands pour son petit corps ; plus tard dans le manga, cette balle le lui sera retirée et Staz retrouvera ses pouvoirs qui se montrent très puissants et agissant à distance.

A côté de ces personnages principaux, il y a des personnages secondaires mais qui ont une importance majeure dans le déroulement de l’intrigue de l’anime, parmi ces personnages de grand intérêt, il y a notamment  Hydra Bell et Wolf.

blood lad anime

Qu’est-ce qui fait le charme de Blood Lad ?

Blood Lad est une série anime récente mais que seuls quelques initiés connaissent mais qui gagnerait beaucoup à être plus connue car c’est une série à fort potentiel.

Ce qui attire le plus dans cet anime, ce sont ses graphismes qui restent dans le cadre de la pure tradition de l’anime et du manga japonais mais qui se distingue des autres mangas à succès actuels par sa grande simplicité, des lignes plutôt épurées et des dessins simples mais toujours très expressifs, chargés de sens et au grand pouvoir captivant.

Le grand travail fourni par l’auteur (principal) de l’anime, Yuki Kodama se voit dans chaque détail, aussi bien graphique que scénaristique, surtout dans les personnages qui sont tous très attachants.

L’anime ne manque pas non plus d’humour, on rit beaucoup au fil des épisodes, surtout avec les nombreux clins d’oeil faits à d’autres animes, ceux sortis récemment comme Naruto ou One Piece mais aussi à des animes et des mangas plus anciens comme Dragon Ball ou même Nicky larson.

Autre point important et qui rajoute du charme et de l’intérêt à la série, les rappels d’éléments de la culture japonaise, souvent très subtiles, à l’exemple de ce petit triangle sur la tête de Fuyumi et qui est, dans la culture japonaise, un symbole qui marque les personnages au statut de fantôme.

L’anime est très addictif et tant mieux car, depuis sa sortie en Europe en 2012 (sorti au Japon en 2009), l’anime compte 11 tomes, tous aussi délicieux les uns que les autres et il est prévu, d’après ce qui se dit, de nombreux autres tomes. Cette longévité de l’anime est exceptionnelle, surtout si on voit qu’on ne se lasse pas au fil des saisons, contrairement à ce qui se passe avec les autres animes.

L’animation est quant à elle très bien faite, bien produite avec une qualité d’image et de dessin exceptionnelle. Seul regret, les musiques de début et de fin qui sont quelque peu désagréables, notamment la présentation des personnages qui a été utilisée par de nombreux animes avant Blood Lad, ce qui est très agaçant.

En résumé, l’anime Blood Lad a tout pour plaire, c’est un anime complet et cohérent, l’intrigue est quelque peu fantastique mais elle est loin d’être tirée par les cheveux et c’est justement cette cohérence de l’intrigue qui plaît tant aux très nombreux fans de la série.