17h43.com » Santé » Les maladies » Cancer » Leucémie myéloïde chronique : un cancer parmi les plus rares

Leucémie myéloïde chronique : un cancer parmi les plus rares

C’est généralement après 50 ans que la leucémie myéloïde chronique, un cancer rare qui ne fait que 600 cas par an en France. Il s’agit d’une affection qui touche plus spécifiquement la moelle osseuse ainsi que le sang.

La maladie va avoir tendance à générer une production excessive de globules blancs, une réaction immunitaire assez importante, et il n’est pas rare ainsi que le fonctionnement des cellules du sang soient perturbées par cette arrivée de globules blancs massive, sachant que certains d’entre eux sont assez précoces dans leur développement.

On remarque que les hommes sont légèrement plus touchés que les femmes dans le cas de la leucémie myéloïde chronique, et bien souvent, la cinquantaine (et au delà) est l’âge de prédilection pour le développement de la maladie. On constate que cette leucémie concerne 1 à 2 personnes sur 100 000 dans le monde ce qui est relativement peu. Il faut savoir que les facteurs de risque ne sont pas les mêmes que pour d’autres maladies du même type. Toutes les leucémies ne fonctionnent en effet pas de la même manière.

Nous allons tenter de décrypter pour vous les différents symptômes liés à cette maladie, ainsi que les causes éventuelles qui ont été mises en avant.

Leucémie myéloïde chronique : un cancer parmi les plus rares

Les symptômes de la leucémie myéloïde chronique

Comment découvre-t-on généralement que l’on est atteint de la leucémie myéloïde chronique ? La plupart du temps, cela survient de manière totalement fortuite. En effet, durant les premiers mois, la leucémie myéloïde chronique est totalement asymptomatique. Ainsi, aucun signe ne peut témoigner de sa présence.

Les personnes atteintes vont donc découvrir leur atteinte lors d’une analyse de sang de routine.

Quelques indices sont cependant assez parlants : on constatera chez les patients une fatigue importante. De plus, la rate va prendre du volume dans l’abdomen, et les patients auront alors tendance à ressentir une pression dans la cage thoracique. De ce fait, au moins pendant les premières phases, il sera difficile de détecter la leucémie myéloïde chronique.

Néanmoins, les traitements sont suffisamment performants aujourd’hui pour aider les patients qui sont atteints et qui se trouvent dans des stades précoces de cette leucémie. Et dans 90% des cas, la prise en charge est faite à temps.

Quelles sont les causes et les facteurs de risque liés à la leucémie myéloïde chronique ?

Peu de causes sont incriminées dans l’apparition de cette maladie. Il existe néanmoins un facteur lié à l’âge, puisque la maladie survient en général autour de la cinquantaine chez la plupart des patients.

Aucun facteur familial n’a en revanche été mis en cause dans l’apparition de la leucémie myéloïde chronique. Cependant, l’exposition aux radiations ionisantes est un facteur de risque important. C’est le seul élément vraiment concret que nous avons en notre possession actuellement pour comprendre et cerner cette fameuse leucémie myéloïde chronique, en matière de causes.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *