17h43.com » Santé » Les maladies » Cancer » Leucémie lymphoïde chronique : comprendre la maladie

Leucémie lymphoïde chronique : comprendre la maladie

La leucémie lymphoïde chronique est l’un des deux types de leucémie. C’est néanmoins la plus fréquente. Elle est bien plus fréquente chez l’homme que chez la femme étonnamment, à hauteur de 2 / 1, et la maladie touche directement notre système immunitaire, protection envers les agressions auxquelles nous sommes exposés au quotidien.

Cette maladie est généralement constatée après 50 ans environ, on peut donc envisager que l’âge soit un facteur de risque. Il s’agit d’une affection qui s’attaque aux lymphocytes B, et dans le monde, elle tue 75 000 personnes par an. En France, on détecte environ 3800 cas par an (chiffres de 2011), et différents traitements sont mis en oeuvre pour aider le patient à s’en sortir.

Une recherche assez approfondie est mise en place autour de cette maladie qu’est la leucémie lymphoïde chronique : aujourd’hui de nouvelles méthodes liées à la guérison sont mises en avant, ce qui est particulièrement prometteur pour les patients, en particulier pour ceux dont les cellules résistent aux traitements classiques.

Des rechutes sont également souvent constatées, et ces traitements sont justement aptes à réduire le rythme de développement de la maladie en retardant sa progression, parmi d’autres vertus.

Nous allons voir ensemble quels sont les symptômes liés à cette forme de leucémie, puis nous nous intéresserons aux causes qui ont pu être identifiées.

Leucémie lymphoïde chronique : comprendre la maladie

Les symptômes de la leucémie lymphoïde chronique

La maladie est évidemment à l’origine d’un certain nombre de symptômes. Mais ceux-ci peuvent varier énormément d’une personne à l’autre, et tout le monde n’a pas forcément les mêmes sensations lorsqu’il est atteint de la leucémie lymphoïde chronique. On pourra néanmoins dégager certaines tendances en la matière.

Les patients sont souvent confrontés à une douleur qui siège au niveau des os. Des pics de fièvre sont souvent remarqués, et une fatigue s’installe généralement. Celle-ci est directement liée à l’anémie provoquée par la leucémie lymphoïde chronique. Les ganglions lymphatiques sont généralement gonflés, mais on ne ressent pas spécifiquement de douleur comme cela peut être le cas lors d’une affection classique.

Des saignements surviennent, des sueurs nocturnes, des infections assez fréquentes, qui témoignent de l’affaiblissement du système immunitaire.

Enfin, on va ressentir une pression au niveau des côtes qui est liée à un développement inopiné de la rate. Une perte de poids et d’appétit sont également constatés chez les malades de la leucémie lymphoïde chronique.

Quelles sont les causes ?

Il est très difficile d’anticiper cette maladie, car les causes sont aujourd’hui fortement méconnues. Contrairement à d’autres formes de leucémie, il n’y a pas de rapport entre la maladie et l’exposition à des radiations ou à certaines substances comme le benzène par exemple. De même, les virus ne sont pas non plus incriminés dans la survenue d’une leucémie de ce type.

Néanmoins, l’âge peut être un facteur de risque comme nous vous l’expliquions précédemment. C’est aussi le cas lorsque certains antécédents familiaux ont été constatés autour du patient.

En dehors de ces deux causes, la leucémie dans son aspect préventif, est assez méconnue, et il est ainsi difficile d’établir des statistiques en matière de risques véritables.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *