17h43.com » Psychologie » Les maladies psychologiques » Le trouble psychotique : le comprendre pour le soigner

Le trouble psychotique : le comprendre pour le soigner

Il existe différents types de troubles sur un plan psychologique. Et quand certains prennent la forme d’un trouble névrotique, d’autres sont plutôt d’ordre psychotique, et on trouvera alors des symptômes et pathologies plus graves au sein de ce type de maladie.

Un trouble psychotique change la perception du patient, mais aussi ses pensées, ou ses croyances. Cela donne lieu ainsi à des symptômes relativement graves : durant les crises liées aux troubles psychotiques, la personne en question peut perdre totalement contact avec le monde extérieur tel qu’il est, pour se réfugier dans des perceptions qui n’ont rien de réel.

Hallucinations, délires, voix, paranoïa, le trouble psychotique aura tendance à générer une souffrance très importante chez le patient, qui va alors se retrouver dans des situations telles que la vie quotidienne pourra difficilement être menée d’une manière tout à fait normale.

Ce sont des pathologies qui font leur apparition généralement durant l’adolescence ou à l’âge adulte. On estime qu’environ 3% de la population est atteint de ce type de problème psychologique grave.

Le trouble psychotique : le comprendre pour le soigner

Différentes pathologies liées aux troubles psychotiques

Les troubles psychotiques peuvent prendre 5 formes différentes.

Le trouble délirant

L’individu atteint d’un trouble délirant va se retrouver confronté à des idées et de

s pensées incontrôlables, empêchant le sujet de réfléchir normalement. Il a du mal à se concentrer sur une conversation par exemple, mais croit également à des faits qui sont totalement erronés. Cette forte paranoïa ne permet pas au sujet de réfléchir normalement.

La schizophrénie

En cas de schizophrénie, le patient va avoir une perte de contact avec le monde réel. Difficile dans ce cas de s’adapter à un quotidien normal. Pensées, émotions et comportements sont affectés, parfois même avec une forme de dédoublement de la personnalité.

Le trouble schizoaffectif

Dans ce cas précis, le sujet sera à la fois atteint de schizophrénie, mais aussi de troubles de l’humeur : il peut s’agir notamment de syndromes dépressifs, ou bipolaires.

L’épisode psychotique bref

Un stress, un traumatisme, peuvent déclencher un épisode très ponctuel de troubles psychotiques. En général, après 1 mois, tout rentre dans l’ordre, sans pour autant que le patient ne rechute par la suite.

Le trouble psychotique dû à un médicament ou une drogue

Lors de la consommation d’une drogue, d’un médicament ou d’alcool, certains individus peuvent présenter ce type de troubles.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *