17h43.com » Parents » Grossesse » Après la grossesse » Baby blues : il ne faut pas se culpabiliser

Baby blues : il ne faut pas se culpabiliser

Vous venez d’accoucher, et les sentiments se bousculent dans votre tête. « Serais-je une bonne mère ? », « Est-ce que mon bébé est en bonne santé ? », « Comment faire pour répondre à ses besoins ? ».

Pas facile, lorsque l’on vient de donner la vie, d’avoir des certitudes. Cet état d’esprit se nomme le baby blues. En général, il ne dure que quelques jours, voire seulement quelques heures, et la plupart des jeunes mamans le ressente.

Cependant, il ne faut pas s’inquiéter, ni se culpabiliser. En effet, le baby blues est un sentiment tout à fait normal, qui trouve sa cause dans les hormones.

Comment appréhender ce sentiment, et comment passer le cap ? C’est ce que nous allons voir dans notre article.

Baby blues : il ne faut pas se culpabiliser

Ce qui explique le baby blues

Les hormones

En réalité, lorsqu’une femme vient d’accoucher, les hormones sont alors en chute libre. Se mêlent à cela les montées de lait, et d’autres hormones rentrent alors en jeu : l’ocytocine et la prolactine.

Un violent changement physique

En plus des hormones, la femme qui vient d’accoucher voit son corps se changer radicalement. Un ventre beaucoup moins rond, mais des kilos superflus qu’il va falloir perdre.

De plus, l’accouchement provoque des saignements, ainsi qu’une gêne au niveau du périnée. S’il y a eu une césarienne ou épisiotomie, la cicatrice peut également faire peur.

De ce fait, les jeunes mamans peuvent se sentir mal dans leur peau, ce qui ne fait qu’amplifier le baby blues.

Comment se traduit le baby blues

Le baby blues se traduit, en général, par des sautes d’humeur. Un simple compliment ou une remarque peuvent déclencher un profond chagrin, ou au contraire une grande colère.

Les questions se bousculent dans la tête des jeunes mamans, et il est difficile d’y faire face pendant quelques jours. Cependant, rien de grave. Ce sentiment va se dissiper presque aussi vite qu’il est venu.

Le baby blues chez les papas ?

Le baby blues du papa existe aussi. En effet, alors que l’homme devrait profiter de ce moment de bonheur, en compagnie de sa compagne et de son enfant, celui-ci est stressé, fatigué, irritable.

Là encore, c’est tout à fait normal. En effet, l’accouchement peut être particulièrement stressant. Cependant, là encore, c’est un sentiment qui va très vite se dissiper.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *