Santé » Les maladies » Tout savoir sur les maladies » Hermaphrodisme : une anomalie de développement rare, mais qui existe

Hermaphrodisme : une anomalie de développement rare, mais qui existe

L’hermaphrodisme est un phénomène qui se produit dans le monde végétal et animal. En effet, on connaît de nombreuses plantes qui sont en mesure de se féconder elles-mêmes. Les escargots ont également cette capacité.

Mais chez l’homme, dans de rares cas, des enfants peuvent naître hermaphrodites. Qu’est-ce que ce phénomène ? Comment l’expliquer ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Hermaphrodisme : une anomalie de développement rare, mais qui existe

Qu’est-ce que l’hermaphrodisme ?

Dans la nature comme pour l’homme, l’hermaphrodisme désigne la présence d’organes sexuels mâles et femelles. Mais, alors que dans la nature les plantes et les animaux hermaphrodites sont en mesure de s’autoféconder, ce n’est pas le cas chez l’homme.

En effet, cette anomalie génère l’infertilité, ainsi que des organes sexuels peu ou pas développés.

Le développement de ces deux caractères sexuels a lieu pendant le développement embryonnaire, in utero, pendant les premières semaines de vie du fœtus.

Hermaphrodisme vrai

L’hermaphrodisme vrai chez l’humain désigne la présence à la fois de testicules et d’ovaires.

C’est un cas très rare, qu’il faut différencier du pseudohermaphrodisme. Ce phénomène résulte d’une ambiguïté, dû à une malformation de l’organe sexuel.

Il va falloir choisir une identité

L’hermaphrodisme vrai, vous l’aurez compris, c’est être à la fois fille et garçon. Il n’y a alors pas de différenciation sexuelle, et à la naissance, parents et médecins devront déterminer le sexe de leur enfant.

C’est encore un sujet à polémique aujourd’hui, car bon nombre d’hermaphrodites regrettent le choix qui est fait à leur naissance.

De plus, lorsque l’enfant présence des ovaires, un utérus, ainsi qu’un pénis et une prostate, il est difficile de déterminer si le choix est vraiment le bon, il n’existe pas de certitudes.

Les médecins vont alors prendre en compte les analyses génétiques qui ont été faites, vont réaliser des dosages hormonaux, afin de déterminer s’il existe une part plus importante de caractères masculins ou féminins que le bébé.

Il existe d’autres anomalies

En effet, d’autres anomalies du développement sexuel existent, notamment l’hyperplasie congénitale des surrénales.

Cela signifie que le bébé avec des chromosomes masculins XX présente un clitoris très développé, un vagin, des ovaires et des trompes, mais un scrotum vide.

Dans ce cas, on peut même imaginer la possibilité d’une grossesse.

Ajoutez un commentaire