17h43.com » Société » Entreprise » Droit des salariés » Frais réels : le barème kilométrique

Frais réels : le barème kilométrique

Lorsqu’on est salarié (dans le privé ou le public) et qu’on utilise sa voiture pendant son travail, qu’on prenne le bus ou le train pour aller travailler ou qu’on se restaure avec ses propres moyens, il est possible de déduire ces frais du revenu brut, ce sont les frais réels.

Les frais réels sont déductibles du revenu brut lorsqu’on décide de les prendre en compte en calculant leurs montants ou leurs coûts réels au lieu de bénéficier de la déduction forfaitaire qui est automatiquement de 10%.

La déduction des frais réels est personnelle et volontaire, elle ne peut être effectuée pour tout le foyer familial ni imposée au sein d’une entreprise ou d’une profession.

On peut déduire du revenu les frais induits par l’utilisation du véhicule personnel dans des buts professionnels, les frais de carburant et les frais de transport.

Calcul des frais réels

Le barème kilométrique

Si on veut déduire les frais réels du revenu imposable dans le cas où les frais réels sont provoqués par l’utilisation d’un véhicule personnel pour se rendre au travail, on doit calculer ces frais en utilisant un barème fixé par l’administration fiscale et qui prend en compte la distance parcourue et la puissance fiscale du véhicule.

Il existe dans ce barème 5 catégories de véhicules selon la puissance (3,4,5,6 et 7 chevaux et plus) et trois tranches selon la distance (moins de 5 000 km par an, entre 5 000 et 20 000 km par an et plus de 20 000 km par an).

Le croisement de ces deux données donne 15 catégories pour lesquelles correspondent 15 coefficients différents. Ainsi, pour un véhicule de 4 CV qui roule entre 5 000 et 20 000 km par an, le montant des frais réels sera calculé avec la formule : (d x 0,277) + 1 082, d étant la distance parcourue.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *