Société » Entreprise » Droit des salariés » Tout savoir sur le droit de grève en France

Tout savoir sur le droit de grève en France

Le droit de grève en France

Pour défendre leurs acquis sociaux et demander une amélioration de leurs conditions de travail, de leur rémunération ou des avantages liés à leur profession, les salariés en France peuvent avoir recours à de nombreux moyens comme la négociation, la pétition ou encore la grève.

Le droit de grève est garanti par la loi française, il a même une valeur constitutionnelle. Mais pour qu’une grève soit légale, elle doit respecter certaines règles. La grève doit être un mouvement collectif et concerté, ce qui veut dire qu’il faut au moins deux personnes pour faire grève au sein d’une entreprise et si la grève concerne plus d’une entreprise, un seul salarié d’une entreprise peut faire grève.

Certains salariés exerçant certaines fonctions ne peuvent pas faire grève comme, notamment, les membres des CRS, les policiers en service actif, les magistrats, les militaires ou les travailleurs des services des transmissions du ministère de l’intérieur.

Tout savoir sur le droit de grève

Obligations des grévistes

Pour qu’une grève soit légale, il faut que les grévistes se soient concertés préalablement, qu’ils arrêtent complètement le travail et que leur mouvement soit motivé par des revendications d’ordre professionnel.

Un préavis de grève doit être déposé au moins 5 jours francs avant la date de début de la grève si on est dans la fonction publique. Dans le privé, il n’y a pas d’obligation de déposer un préavis de grève.

La grève est un droit mais les grévistes doivent respecter certaines obligations comme ne pas bloquer l’accès aux lieux de travail, ne pas dégrader les locaux ou le matériel de l’entreprise et ne pas empêcher les salariés non grévistes de travailler.

 

 

Ajoutez un commentaire