Life Style » Auto / Moto » Conduite et taux d’alcoolémie en France

Conduite et taux d’alcoolémie en France

Contrôle du taux d'alcoolémie

En France, il est interdit de prendre le volant en ayant un taux d’alcool dans le sang égal ou supérieur à un demi-gramme par litre (0,5 g/l). Pour ceux qui sont encore titulaires d’un permis probatoire, la règle est encore plus stricte, le seuil d’alcoolémie est pour eux de 0,2 g. Ces mesures ont été prises car l’alcool est l’une des grandes causes d’accidents de la route, des centaines de morts sur la route sont imputées chaque année à la conduite en état d’ivresse.

Si le taux d’alcoolémie constaté est situé entre 0,5 g et 0,8 g, il s’agit d’une infraction mais si le taux est supérieur à 0,8, il s’agit d’un délit et les sanctions sont, dans ce cas, plus sévères.

Le taux d’alcoolémie doit pouvoir être mesuré par le conducteur après avoir bu et avant de prendre le volant, la présence dans le véhicule d’un éthylotest est donc obligatoire.

Conduite et taux d'alcoolémie en France

Contrôle du taux d’alcoolémie par la police

La police (et la gendarmerie) procèdent aux contrôles d’alcoolémie chez les conducteurs en cas d’infraction au code de la route ou en cas d’incident sur la route. Mais ils peuvent aussi le faire en absence de tout accident ou de toute infraction et ce, dans le cadre d’opérations de contrôle décidées par le procureur de la république.

Les conducteurs ne sont pas les seuls concernés par le contrôle du taux d’alcoolémie, les accompagnateurs d’élèves conducteurs peuvent aussi être contrôlés si l’élève accompagné est impliqué dans un accident de la circulation ou coupable d’une infraction au code de la route.

 

Ajoutez un commentaire