17h43.com » Société » Entreprise » Droit des salariés » Comment prendre un congé sabbatique ?

Comment prendre un congé sabbatique ?

De plus en plus de personnes prennent des congés sabbatiques, cette tendance à la hausse reflète les difficultés que rencontrent les salariés dans leurs entreprises, les pressions auxquelles ils sont soumis et les grandes exigences des patrons.

Mais la pression du travail n’est pas la seule raison, beaucoup partent pour se ressourcer, s’aérer, se former, voyager,s ‘occuper de leurs familles ou pour créer leur entreprise. Ce congé permet donc de se libérer pendant quelques mois à une année pour se consacrer à une autre activité tout en ayant la garantie de réintégrer son poste au sein de l’entreprise au terme du congé.

Tout ce qu'il faut savoir sur le congé sabbatique Le congé sabbatique est un droit garanti par la loi mais il est soumis à une réglementation précise et pour prendre ce congé, le salarié doit le demander dans les formes.

Voici ce qu’il faut savoir sur les modalités de demande d’un congé sabbatique.

  • Le congé sabbatique est un droit du salarié garanti par la loi et le code du travail mais il est soumis à certaines conditions. Le salarié doit avoir au moins 36 mois d’ancienneté au sein de l’entreprise (mois consécutifs ou non) et n’avoir pas déjà pris de congé sabbatique au cours des 6 dernières années.
  • La durée du congé sabbatique peut être de 6 à 11 mois et il n’est pas possible de revenir au sein de l’entreprise avant le terme prévu. Il n’est pas non plus possible de prolonger le congé sabbatique au-delà de la durée choisie par l’employé.
  • Le salarié doit prévenir son employeur au moins 3 mois à l’avance, la demande du congé sabbatique doit se faire par écrit, soit par courrier recommandé avec accusé de réception ou par lettre remise en mains propres contre une décharge.
  • L’employé peut faire ce qu’il veut lors de son congé sabbatique, y compris exercer une activité rémunérée et il n’a pas à se justifier auprès de son employeur.
  • L’employeur a 30 jours pour répondre à la demande de congé sabbatique, s’il ne répond pas après épuisement de ce délai, le congé est considéré comme étant accordé d’office.
  • Si l’entreprise dispose de plus de 200 employés, l’employeur ne peut pas refuser le congé sabbatique mais il peut demander le report du congé pour limiter le nombre d’absences simultanées dans l’entreprise.
  • Si l’entreprise compte moins de 200 employés, l’employeur peut reporter le départ en congé sabbatique d’une durée pouvant aller jusqu’à 9 mois sans avoir à se justifier.
  • Pendant la durée du congé sabbatique, le contrat de travail est suspendu, l’employé ne reçoit pas de salaire mais il pourra réintégrer son poste au terme du congé et retrouver le même grade et le même salaire.

 

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *