Psychologie » Mieux se connaitre » Avons-nous de l’empathie ?

Avons-nous de l’empathie ?

avons-nous de l'empathie

Vous vous êtes déjà retrouvé dans une situation vous étiez pris à la gorge par les émotions des autres ? Vous voyez ce genre de moments où vous vous retrouvez littéralement submergé par une vague d’émotions face à la douleur, à la tristesse, au mal-être mais aussi à la joie d’une personne extérieure.

S’il est normal pour un être humain d’avoir de l’empathie pour autrui, car l’homme est un animal social qui a besoin, c’est scientifiquement prouvé, d’interagir avec d’autres personnes. Cependant, les recherches des scientifiques ne s’arrêtent pas là. Puisqu’elles tendent, notamment, à montrer que la distinction entre les personnes qui ont de l’empathie et les personnes qui n’en auraient pas n’a pas lieu d’être. Aussi, on ne pas réellement classer l’empathie comme un trait de personnalité, comme on le fait le plus souvent. Dans la suite de cet article, découvrez en davantage sur l’empathie et ce que dit la science sur le sujet.

« Les relations humaines » un sujet qui suscite beaucoup d’intérêt et surtout le domaine préféré des chercheurs, des sociologues et psychologues. Selon des recherches effectuées et plusieurs études, l’être humain est toujours jugé d’après ses comportements et ses réactions vis-à-vis des autres. On a souvent cherché la réponse à cette question : pourquoi pleure-t-on face au malheur d’autrui ? On a donné un nom à ce trait de personnalité « l’empathie ». On la définit comme étant un ressentiment émotionnel approprié en réponse à celle exprimée par les autres individus. Autrement dit, prendre conscience de la différence entre « soi » et « l’autre » et pouvoir développer une réaction émotionnelle.

empathieEmpathie, Sympathie et compassion 

Il faut faire la distinction distinguer entre «l’empathie » qu’on a définie avant comme étant une compréhension fondamentale de ce que ressent notre prochain, la sympathie qui est un partage complet du vécu émotionnel de l’autre et enfin, la compassion qui se présente sous forme de souffrance ressentie et le désir d’agir pour atténuer ou même faire disparaître celle de l’autre. Par contre, l’hyperempathie est une faculté émotionnelle négative. La personne hyperempathique ressent si intensément les émotions des autres qu’elle s’oublie totalement. L’hypermepathique est une personne généralement angoissée qui subit le mal de ses proches.

Ajoutez un commentaire