17h43.com » Parents » Bébé » Alimentation de bébé » Allaitement » Allaitement maternel : ce n’est pas inné de donner le sein

Allaitement maternel : ce n’est pas inné de donner le sein

De nombreuses femmes souhaitent pratiquer l’allaitement maternel lorsqu’elles deviennent mères. C’est un très bon moyen pour ne pas couper trop rapidement le lien avec l’enfant qu’elles ont créé avec leur enfant pendant 9 mois.

Cependant, donner le sein n’est pas inné, et vous avez certainement besoin de conseils et d’astuces, pour y parvenir.

Sachez que ce sont les premiers jours qui sont très importants. Il faut bien se préparer, avant même l’accouchement, pour que bébé puisse se nourrir au sein dans les meilleures conditions.

Allaitement maternel : ce n’est pas inné de donner le sein

Motivation et sérénité

Pour pouvoir allaiter votre enfant, vous devez être motivée, mais également très sereine. Plus facile à dire qu’à faire ? C’est ce que nous allons voir.

Être motivée, c’est la clé pour parvenir à allaiter

Vous devez en effet être surmotivée pour réussir à allaiter votre nouveau-né, et en avoir vraiment envie.

Si vous souhaitez allaiter votre enfant, car votre mère l’a fait avant vous, parce que c’est une tendance du moment, ou bien parce que votre famille ou votre conjoint vous y poussent, vous n’arriverez probablement à rien.

Le désir d’allaiter doit résulter d’une profonde envie.

Ne soyez pas stressée

La grossesse et l’accouchement peuvent être deux périodes très stressantes.

Évitez de vous rajouter un stress supplémentaire, en ce qui concerne l’allaitement.

Si la première tétée (ou une autre d’ailleurs) est un échec, il faudra persévérer, mais ne jamais céder à la panique. Ce n’est ni votre faute, ni celle de votre enfant.

Lorsqu’une femme allaite, il y a toujours des hauts et des bas, mais si vous le désirez vraiment, alors vous allez y arriver.

Allaitement maternel conseils : suivez le rythme de bébé

Peu importe ce que vous pouvez lire sur les blogs, ou dans les magazines : votre bébé, pendant les trois premières semaines de sa vie, pourra manger quand bon lui semble.

Il n’existe pas d’horaires prédéfinis. De plus, ne limitez pas une tétée, il faut que votre enfant mange à sa faim.

De ce fait, vous devez vous adapter au rythme de votre enfant, et surtout, savoir repérer les moments pendant lesquels bébé a faim.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne faut pas attendre que celui-ci pleure, pour lui proposer de téter.

Lorsque vous serez un peu plus expérimentée, vous aurez repéré des gestes, des mimiques, qui vous indiqueront que bébé a faim.

Après quelques mois, vous pourrez penser au sevrage allaitement maternel. Mais, une fois que vous avez pris l’habitude, profitez de ce lien qui se crée entre vous et le bébé.

Continuer la lecture sur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *