17h43.com » Life Style » Auto / Moto » Pratique » Les motifs valables pour un changement de syndic

Les motifs valables pour un changement de syndic

Les occupants de copropriétés ont le choix, pour la gestion et l’entretien du bâtiment, d’avoir recours à un syndic professionnel ou d’élire un syndic bénévole.

Le syndic de copropriété a de nombreuses missions et responsabilités, il a une mission de gestion administrative comme tenir à jour la liste des copropriétaires, assurer le secrétariat de la copropriété ou la conservation de ses archives et une mission de gestion financière qui consiste à gérer les fonds du syndic, les comptes bancaires de la copropriété, assurer le recouvrement des charges et élaborer le budget de l’année en cours.

Dans tous les cas, la désignation d’un syndic et son changement sont soumis à des réglementations et doivent être faits selon des procédures précises.

Quand changer de syndic de copropriété ?

Quand est-il possible de changer de syndic ?

Un syndic est élu pour un mandat d’une durée maximale de trois ans pendant laquelle il ne peut être changé que sous certaines conditions. En général, il existe trois événements qui rendent le changement de syndic possible : lorsqu’il démissionne, lorsqu’il est révoqué ou lorsque son mandat est terminé.

Le syndic de copropriété a le droit de démissionner et lorsque sa démission est acceptée, il est procédé à la désignation d’un autre syndic lors d’une assemblée.

Le syndic peut être changé après sa révocation. Ce cas de figure ne peut survenir que lorsque le syndic a commis une faute grave ou s’est montré coupable d’une grave négligence.

Le dernier cas de figure qui rend le changement de syndic possible est lorsque le mandat du syndic arrive à son terme. Dans ce cas, le changement se fait de façon normale lors d’une assemblée générale où le nouveau syndic est élu. L’ancien syndic devra remettre au nouveau tous les documents relatifs à la gestion de la copropriété.

Ajoutez un commentaire