Parents » Actu des parents » Enfant devant en voiture : ce que dit la loi

Enfant devant en voiture : ce que dit la loi

Vous êtes l’heureux parent d’une joyeuse tribu ? Une jolie et (petite ou grande) famille. Vous aimez beaucoup les emmener le matin à l’école, aller les chercher, ou tout simplement partir en vacances à l’autre bout de la France ou chez de la famille. Mais alors, vous devez impérativement vous organiser pour rouler en toute sécurité et vous assurer que vos très chères têtes blondes n’encourent aucun risque lorsque vous les véhiculez.

C’est pourquoi il vous faut être en parfaite connaissance de l’âge pour monter devant en voiture. Car si les enfants adorent être devant en voiture, ils n’en ont pas forcément l’âge selon la législation française.

Mon enfant devant en voiture ? A quel âge peut-il être passager avant ?

La loi française est très précise en matière de législation pour les enfants en voiture. Et si, nous savons tous qu’il est absolument obligatoire de porter sa ceinture de sécurité en voiture, nous avons parfois tendance à oublier que la loi prévoit aussi très strictement ce que peuvent faire les enfants en voiture. Notamment, l’âge d’un enfant devant en voiture.

  • La loi prévoit très strictement qu’un enfant de moins de 10 ans doit obligatoirement être assis à l’arrière d’une voiture.

Cependant, dans certains cas, la loi peut accepter un peu de souplesse. Heureusement, car cela vous permet de changer exceptionnellement un peu d’organisation lorsque vous en avez besoin. Notamment, dans les cas où vous avez de nombreux enfants et une voiture pas assez grande pour que tout le monde (tous les enfants de moins de 10 ans) soit assis sur la banquette arrière. Ou quand vous transportez exceptionnellement des meubles ou des choses volumineuses dans votre coffre et sur les sièges arrière.

enfant devant en voiture

Quelles sont les exceptions pour permettre à un enfant d’être assis devant en voiture ?

En effet, la législation prévoit quelques cas exceptionnels.

  • Si l’enfant est assis sur un rehausseur automobile, dos à la route, il peut s’assoir à l’avant.
  • Autre exception possible : si jamais votre véhicule de dispose pas de siège arrière (dans une Smart ou une voiture de sport par exemple). Vous avez alors le droit d’asseoir votre enfant de moins de 10 ans sur le siège avant côté passager.
  • Enfin, si jamais, les sièges arrière sont déjà occupés par des enfants de moins de 10 ans qui sont correctement attachés, alors le plus âgés des enfants a l’autorisation d’être assis à l’avant.

Quels sont les risques encourus quand on ne respecte pas la loi ?

  • Si l’enfant devant en voiture a un âge qui ne correspond à ce que prévoit la loi française ou encore si l’équipement (rehausseur, siège ou autre) n’est pas en accord avec les normes européennes, vous vous exposez à des amendes.
  • Le montant de l’amende peut aller jusqu’à 750€, alors prudence.

Ajoutez un commentaire