Maison » Extérieur » Jardin » Chenille verte : comment lutter contre elle ?

Chenille verte : comment lutter contre elle ?

chenille verte

La chenille verte fait partie de ces nombreux nuisibles qui s’attaquent aux jardins et potagers, aussi bien aux légumes qu’aux plantes ornementales, notamment les rosiers. La chenille verte est une mangeuse vorace de feuilles vertes, c’est pour cette raison qu’elle est aussi appelée chenille défoliatrice, car quand plusieurs chenilles s’attaquent à la même plante, celle-ci se retrouve très rapidement sans feuilles. comment lutter contre la chenille verte

Qu’est-ce que la chenille verte ?

Le terme de chenille verte ne désigne en fait pas qu’une seule espèce d’insectes mais plusieurs chenilles défoliatrices qui appartiennent à plusieurs familles dont les chenilles arpenteuses, les chenilles tordeuses, les chenilles noctuelles. Ces chenilles sont des larves qui, à terme, se transformenront en papillons après avoir évolué selon des cycles spécifiques à chaque famille. Même si ces familles de chenilles ont chacune un cycle de vie spécifique, elles ont en commun la période d’éclosion des larves qui s’étend entre mai et juin. C’est pendant cette période de l’année que les chenilles vont proliférer dans les jardins et s’attaquer aux plantes.

Les chenilles vertes s’attaquent de préférence aux plantes à feuilles charnues et aux plantes aromatiques et odorantes. Les espèces les plus touchées et les plus vulnérables sont les salades, les choux, les épinards, les tomates, les pommiers, les vignes, les pélargoniums, le chêne, l’érable, le frêne mais surtout le pin qui est une des plantes préférées des chenilles vertes.

Comment lutter contre la chenille verte ?

Il n’existe pour l’instant aucun moyen de prévention efficace contre les invasions de chenilles vertes, il est donc impossible de les prévoir ni de les empêcher. On ne peut réagir qu’une fois les chenilles vertes ont commencé à s’attaquer aux plantes. La lutte contre la chenille verte est efficace si on intervient dès le début de l’invasion en coupant les parties des plantes atteintes et en cherchant et en brûlant les nids de chenilles. On peut aussi utiliser des alliés naturels du jardinier qui sont des prédateurs naturels des chenilles vertes, c’est le cas notamment des différents oiseaux, des guêpes et des araignées.

En favorisant la présence de ces animaux et de ces insectes on luttera plus efficacement contre les chenilles vertes. Il existe aussi des traitements naturels et biologiques contre les chenilles vertes, ces traitements sont à pulvériser sur les plantes vulnérables aux chenilles dès l’apparition de celles-ci. Le traitement biologique le plus efficace contre les chenilles défoliatrices est une bactérie du nom de Baccillus Thurengiensis qui peut être pulvérisée dans une solution sur les feuilles des plants. La bactérie sera ingérée par les chenilles pendant leurs repas et entraîneront la mort des nuisibles. Ce traitement est écologique et est utilisable même dans les cultures bio mais il a l’inconvénient de provoquer la mort ou la maladie de nombreux autres insectes et animaux à sang froid comme les poissons (contamination des rivières) et les abeilles.

Ajoutez un commentaire